Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 08:01

C’est un mouvement intellectuel. La métaphore de la lumière illustre de grands progrès dans le savoir, une ouverture de l’esprit humain qui sort des ténèbres de l’obscurantisme.

Ce mouvement est mené par des hommes de lettres, anglais, français ou allemands, les «philosophes ».

Leurs idées circulent, connaissent un grand retentissement et déterminent l’évolution de la société au XVIIème siècle.

L’homme, naturellement bon, est désormais guidé par la raison.

 

    La raison éclaire l’homme

      L’homme sort de l’obscurantisme, il est capable de connaître, de raisonner et de comprendre. L’éducation est un des piliers du mouvement des Lumières. Dans de nombreux pays européens, on débat l’instruction et la scolarisation, sur ses buts, sur ses modalités.

      L’éducation doit-elle être obligatoire ou facultative, réservée aux élites ou ouvertes à tous ?

      Certains états prennent des initiatives fortes, ainsi en Prusse, un cursus scolaire complet est mis en place en 1763, depuis les écoles rurales jusqu’à l’université. L’Autriche fait de même.

      Un rand essor scientifique anime le milieu des savants qui dissèquent, classent, répertorient, comme Buffon.

      Ces travaux alimentent des publications prestigieuses comme l’Encyclopédie, « Dictionnaire raisonné des Sciences, Arts et Métiers «  œuvre où Diderot et d’Alembert font en 17 volumes de textes et 11 volumes illustrés, l’inventaire de tout le savoir humain.

      La raison s’applique aussi à l’art du gouvernement et plusieurs monarques appellent des philosophes à leur cour. Voltaire rend visite à Frédéric II de Prusse et Diderot est accueilli par Catherine II de Russie. Ces monarques sont des « despotes éclairés ».

      En s’éloignant de Dieu, l’Homme lutte contre les superstitions et l’ignorance. Les soi-disant vérités révélées par les religions sont rejetées et on critique violemment les dogmes, les clergés et les rituels imposés.

      Dieu est le même pour tous et la tolérance religieuse doit être respectée et appliquée partout.

        

      La république des Lumières

        Des salons parisiens ou provinciaux, des cafés, des sociétés savantes sont des creusets où bouillonnent les idées nouvelles qui circulent grâce à des réseaux complexes.

        Les idées se répandent, les correspondances sont abondantes et il y a une grande mobilité individuelle.

        Le français devient la langue des élites. La presse prend une grande importance, jour un rôle essentiel dans la transmission des idées.

        Dans une nouvelle approche du pouvoir politique, certains philosophes commencent à avancer, au nom de la raison et de l’égalité naturelle entre les hommes, des idées neuves, susceptibles de modifier les rapports entre le roi et ses sujets et l’exercice même du pouvoir.

        Montesquieu, dans l’esprit des lois en 1748, évoque la séparation des pouvoirs.

        Rousseau, dans le contrat social, en 1762, écrit que tout pouvoir ne peut résider que dans la nation  souveraine et Voltaire dans ses lettres philosophiques en 1734 s’interroge sur la façon pour u homme d’être utile à son pays, critiquant les courtisans.

        La France, par l’influence de ces philosophes et par son rejet croissant de l’absolutisme, tient une grande place dans ce mouvement des Lumières qui annonce les grands bouleversements à venir.

         

         

         

        lumieres.jpg

        Partager cet article

        Repost 0
        Published by maprepacrpe2013 - dans Histoire
        commenter cet article

        commentaires

        Présentation...

        • : Le blog de maprepacrpe2013
        • Le blog de maprepacrpe2013
        • : Blog de ma préparation au CRPE 2013 (écrits septembre 2012, oraux mai/juin 2013) permettant d'échanger et de partager : infos, fiches, planning, etc.
        • Contact

        Rechercher

        Archives

        Pages