Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 12:53

3.     La Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen

26 août 1789 : les gds principes qui fondent le nouveau régime sont rassemblés dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Ce texte est le préambule de notre Constitution.

 

Ces droits sont dits naturels, inaliénables, sacrés (ils sont ce qui constitue l’être humain) et imprescriptibles.

Il y a 17 articles.

 

Article 1 : institue le principe de l’égalité

Article 2 : proclame la liberté

Article 3 : énonce la primauté de la Nation : personne ne peut exercer le pouvoir sans avoir expressément mandaté par l’Assemblée nationale.

Article 4 : précise ce qu’est la liberté et explique que la loi limite la liberté

Articles 5 à 9 : précisent ce que définit la loi.

Article 10 : proclame la liberté d’opinion et la liberté religieuse : les droits civils et politiques ne doivent plus dépendre de la religion.

Article 13 : précise que l’impôt doit être réparti entre tous les citoyens de façon proportionnelle (afin de réformer le système fiscal, un des éléments déclencheurs de la Révolution).

Article 16 : mentionne la séparation des pouvoirs, inspirée par les idées de Montesquieu.

 

Site où l’on peut lire la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen dans son intégralité :  http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/dudh/1789.asp

Repost 0
Published by maprepacrpe2013 - dans Instruction Civique et Morale
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 12:12

2. La devise et les valeurs de la République

 

 

Liberté, égalité, fraternité sont associés pour former la devise en 1848. Ces 3 mots sont porteurs des valeurs de la République.

 

Ils sont inscrits au fronton des édifices dès le 14 juillet 1880.

 

« Outre la transmission des connaissances, la Nation fixe comme mission première à l’école de faire partager aux élèves les valeurs de la République ». (loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école, 2005)

è Liberté : définie dans la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1793 : « le pouvoir qui appartient à l’homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d’autrui ; elle a pour principe la nature ; pour règle la justice ; pour sauvegarde la loi, sa limite morale est dans cette maxime : Ne fais pas à un autre ce que tu ne veux pas qu’il te soit fait ».

Liberté et égalité sont indissociables puisque c’est parce que les autres ont des droits égaux aux miens que ma liberté est limitée par le respect de la leur et leur liberté est limitée par le respect de la mienne.

Les libertés individuelles sont limitées par l’obligation de respecter les libertés des autres.

-->Egalité : d’abord égalité devant la loi. Le suffrage universel institue cette égalité politique.

 

-->Fraternité : contraire de l’individualisme. Ce terme tend à être remplacé aujourd’hui par celui de solidarité. La Constitution parle de solidarité, la devise de la République mentionne la fraternité.

 

Fraternité : sentiment individuel vis-à-vis de l’autre, se manifeste par des actes de solidarité.

Solidarité : devoir collectif.

 

Aujourd’hui : pas obligation d’inscrire ces symboles (drapeau, buste de Marianne ou devise de la République) dans les bâtiments publics. C’est un usage qui repose sur la tradition républicaine, et qui illustre l’attachement à la République.

Repost 0
Published by maprepacrpe2013 - dans Instruction Civique et Morale
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 10:28

Symboles, valeurs et Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen

 

Les symboles que nous voyons sur les timbres, dans les mairies, sur les bâtiments publics, ou mis en avant lors des fêtes nationales ou sportives etc., permettent de rappeler l’histoire de la construction de la République.

Un symbole : signe (objet, image, mot) qui exprime une idée, un concept ou une notion.  Marianne est un des symboles de la République.

Un emblème : signe qui dit l’identité d’une personne ou d’un groupe de personnes. Le drapeau est l’emblème d’un pays.

 

  1. 1.     Les représentations de la République française

L’article 2 de la constitution de 4 octobre 1958 précise que la langue de la République est le français ; l’emblème national est le drapeau tricolore bleu, blanc, rouge ; l’hymne national est La Marseillaise ; la devise de la République est « Liberté, Egalité, Fraternité » ; le principe de la République est « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».

 

Seul emblème officiel de la France : le drapeau tricolore

 

1.1  L’emblème national : le drapeau tricolore

On explique le choix des 3 couleurs par  la réconciliation entre le blanc, couleur royale, et le leu et le rouge, couleurs de la ville de Paris. Le 17 juillet 1789, Louis XIV accepte de mettre à son chapeau la cocarde tricolore tendue par Bailly, maire de Paris et député du Tiers-Etat. Les 3 couleurs sont familières à la royauté (les Capétiens : manteau aux fleurs de lys sur fond d’azur par exemple). Les 3 couleurs survivent à la chute de la monarchie constitutionnelle.

Au 19ème siècle, choix d’un drapeau : c’est le poète Lamartine qui réussit à faire adopter le drapeau tricolore par la seconde République. « Le drapeau tricolore a fait le tour du monde avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie ».

Fête nationale du 14 juillet 1880 : le drapeau tricolore s’impose comme symbole de la 3ème République.

 

1.2  L’hymne national : la Marseillaise

 

Le chant de guerre pour l’armée du Rhin, est écrit dans la nuit du 25 au 26 avril 1792, à Strasbourg, par Rouget de Lisle.

On sait que les fédérés de Montpellier qui rejoignent ceux de Marseille pour marcher vers Paris, l’interprètent le long de leur trajet. Ce chant est repris lors de l’assaut des Tuileries le 10 août 1792 et devient L’Hymne des Marseillais.

24 novembre 1793 : la Convention déclare La Marseillaise hymne national.

Elle a été tenue à l’écart pendant l’Empire.

Elle figure sur l’Arc de Triomphe : sculptée par François Rude, c’est un haut-relief sur le thème du départ des Volontaires de 1792 (appelé communément La Marseillaise). La Liberté apparait comme une femme ailée, la bouche largement ouverte pour appeler au combat (peut-être chante-t-elle La Marseillaise), elle montre par le geste, le chemin vers la victoire.

Elle porte le bonnet phrygien et incarne donc la République. On peut voir le coq gaulois qui fait référence à l’histoire (idem pour le guerrier gaulois, à droite).

 

 

marseillaise_rude.jpg

 

C’est le républicain Léon Gambetta qui propose que la Marseillaise doit l’hymne national (1879). Elle est chantée par les résistants durant la 2dne GM (symbole de lutte pour la liberté).

Depuis les IO de 1985, la Marseillaise doit être étudiée (et chantée) dans les écoles.

Elle a été modifiée et critiquée vivement pour la violence de ses paroles, aujourd’hui, seul le premier couplet est chanté lors des évènements sportifs ou politiques.

 

1.3  La fête nationale : le 14 juillet

 

Le 14 juillet est choisi définitivement en 1880 comme date de la fête nationale, en souvenir du 14 juillet 1790, fête de l’unité nationale après la prise de la Bastille l’année précédente.

 

1.4  Symbole de la République : Marianne

 

Figure allégorique de la République française.

Le prénom Marianne était un prénom répandu dans les milieux populaires, et contraction de deux prénoms très répandus (Marie Anne).

Officiellement, ce n’est qu’en 1854 que la République s’appellera Marianne.

Ses attributs : en 1792 : femme vêtue à l’antique, debout, surmontée d’un bonnet phrygien (ou bonnet de la liberté). Après 1795 : coiffée ou non d’un bonnet phrygien. Sous la IIIème Rep, jugé trop révolutionnaire, le bonnet est remplacé par une couronne de végétaux et d’épis de blé, puis en 1898 la IIIème Rèp. Se réapproprie le bonnet phrygien.

Où trouve-t-on les principales représentations de Marianne ?

buste, médaille, timbre.

Autre représentation de Marianne : la semeuse : Marianne coiffé d’un bonnet phrygien marche en tenant un sac de grains dans sa main gauche, et lance des graines à la volée avec sa main droite (repris sur timbres et pièces de monnaie jusqu’à l’euro). : écho à la France rurale, la République est semeuse d’idées…

Depuis 1999, un logotype rappelant le drapeau français, où l’on voit une effigie de Marianne de profil, est utilisé par toutes les institutions de la République.

 

 

 

Repost 0
Published by maprepacrpe2013 - dans Instruction Civique et Morale
commenter cet article

Présentation...

  • : Le blog de maprepacrpe2013
  • Le blog de maprepacrpe2013
  • : Blog de ma préparation au CRPE 2013 (écrits septembre 2012, oraux mai/juin 2013) permettant d'échanger et de partager : infos, fiches, planning, etc.
  • Contact

Rechercher

Archives

Pages