Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 12:26

J'ai envoyé ce matin le devoir 1 de français Forprof (prévu pour le 28 janvier), la synthèse était difficile et la partie grammaire, lexique et orthographe était abordable ! On verra bien, de toutes façons.

 

 

Bon début de semaine à vous ^^

 

 

 mini 120104031517259196

Repost 0
Published by maprepacrpe2013 - dans Forprof
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 10:13

La composition

 

La composition consiste à créer des mots nouveaux par juxtaposition de mots existant déjà dans notre langue, ou d’éléments empruntés aux langues anciennes. Notre vocabulaire, constitué à l’origine de mots hérités du latin et de mots empruntés à d’autres langues, n’a cessé de s’enrichir par composition.

La composition procède par :

 

-juxtaposition ou coordination : les mots ainsi composés sont de formation française :

Un chou, une fleur : un chou-fleur

Rouge, la gorge : un rouge-gorge

Une canne, à (préposition) sucre : une canne à sucre

-combinaison d’éléments grecs ou latins : On parle alors de mots de composition savante ou de composition gréco-latine.

Aqueduc (latin aqua (l’eau) + ducere conduire)

La composition permet de créer des mots de différentes natures :

-noms : salle à manger, hexagone, millimètre

-adjectifs : sourd-muet, clairvoyant, anthropophage

-verbes : maintenir, philosopher, téléphoner

-locutions adverbiales : avant-hier, à la légère

-locutions conjonctives : avant que, par conséquent

-locutions prépositives : en face de, grâce à

 

  • Les mots de composition française

Les mots composés constituent des mots nouveaux, ils ont un sens qui leur est propre, différent, différent de celui de chaque élément qui les compose. « canne à sucre » à un sens différent de « canne » d’une part et de « sucre » d’autre part.

On peut donc reconnaitre les mots composés grâce aux critères suivants :

-si on sépare les éléments qui constituent un mot composé, le sens est modifié :

Une canne / une canne à sucre

Clair/clairvoyant

Sourd/sourd-muet

-on ne peut intercaler un élément supplémentaire entre les éléments qui constituent un mot composé :

Une pomme de terre/une pomme de *bonne*terre

-on ne peut remplacer aucun élément d’un mot composé par un autre. On ne peut remplacer chemin par voie dans « chemin de fer » on ne dit pas « voie de fer », on ne peut pas remplacer nuit par jour dans « une chemise de nuit » on ne dit pas « une chemise de jour ».

  • Comment sont formés les noms et les adjectifs composés de formation française

 

  1. a.      Un nom composé peut-être formé de :

-deux noms en juxtaposition : wagon-lit, chou-fleur

-deux noms dont le second complète le premier, avec ou sans préposition : canne à sucre, eau-de-vie, timbre-poste

-un nom et un adjectif (ou un participe) : morte-saison

-deux adjectifs : clair-obscur

-un verbe et son complément : ramasse-miettes

-deux verbes : laissez-passer

-un mot invariable et un nom : arrière-saison, en-tête

-un adverbe et un participe : bien-fondé

-une expression : pied-à-terre, tête-à-tête

-une phrase entière : qu’en dira-t-on, rendez-vous

 

  1. b.     Un adjectif composé peut être formé de :

-deux adjectifs : clairvoyant, aigre-doux

-un adjectif et un participe : ivre-mort

-un adjectif de couleur et un nom : bleu marine, jaune citron

 

  • Les mots de composition gréco-latine

Comme les mots de composition gréco-latine sont souvent écrits en un seul mot, on ne perçoit pas toujours qu’il s’agit de mots composés d’éléments distincts.

Autant il est facile de différencier dérivation et composition dans des mots français, autant cette distinction n’est pas toujours évidente pour les mots de composition gréco-latine.

Les mots composés à partir de deux mots grecs ou latins se distinguent des mots dérivés au moyen de préfixes et suffixes grecs ou latins par les 2 critères suivants :

-les éléments grecs ou latins utilisés dans la composition ont généralement un sens précis et unique :

Ce n’est pas le cas des préfixes ou des suffixes : le préfixe « re » du latin peut signifier « complètement » dans remplir, « de nouveau » dans rouvrir, « en arrière » dans revenir.

L’élément anthropo signifie toujours homme.

-un même élément peut être employé comme élément initial ou final d’un mot composé. En revanche, un préfixe ne peut jamais être employé comme suffixe et vice-versa.

Repost 0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 09:08

La dérivation

 

Dans la dérivation, un mot nouveau est forgé à partir d’un autre mot par addition, suppression ou remplacement d’éléments appelés affixes : il s’agit des préfixes et des suffixes.

Préfixes et suffixes s’ajoutent au radical. Les mots ainsi créés se nomment des dérivés.

Exemple : le mot déracinement est formé du préfixe dé-, du radical racine, et du siffixe –ment.

Le préfixe précède le radical, le suffixe le suit.

On appelle dérivés parasynthétiques des mots obtenus par adjonction à la fois d’un préfixe et d’un suffixe simultanément.  Il ne faut pas les confondre avec les dérivés de dérivés : dans le dérivé parasynthétique, si on enlève  le préfixe et le suffixe, on n’aboutit pas à un mot existant en français.

 

Les types de dérivation :

  • ·         La dérivation propre s’effectue au moyen :

-          D’un préfixe : voir : revoir

-          D’un suffixe : maison àmaisonnette

-          D’un préfixe et d’un suffixe : inoubliable

-          De plusieurs préfixes ou suffixes : chiffre à chiffrer àindéchiffrable

 

  • ·         La dérivation régressive s’effectue par suppression d’un suffixe. Elle se fait généralement à partir de verbes et aboutit à un nom. Exemple : galoper donne galop ; embaucher donne embauche

La dérivation régressive  est un procédé toujours vivant,  y compris dans le langage populaire : Il y a eu de la casse (du verbe casser).

Elle a abouti  par le passé à des mots pouvant avoir des radicaux assez différents : avouer a donné aveu.

 

 

  • ·         La dérivation impropre s’effectue sans modification de forme mais par changement de catégorie grammaticale.

-          Un nom propre peut devenir nom commun : un hercule, un frigidaire, un tartuffe…

-          Un nom commun peut devenir un adjectif (des yeux azur),  un pronom (personne n’est venu), une locution adverbiale (par chance), une interjection (Dieu du ciel ! , une prépositioncause de, grâce à ), une locution conjonctive (sous prétexte que, à condition que).

-          -un adjectif peut devenir un nom (substantivation : Le bleu de cette robe me plaît.), un adverbe (vendre cher, crier fort), une interjection (Chic ! Parfait !), une préposition (sauf, plein).

-          Un infinitif peut devenir un nom : le dîner, le sourire, le devoir, le repentir…

-          Un participe peut devenir un adjectif : un enfant ravi, un nom : un aperçu, une préposition : durant le cours.

-          Un adverbe peut devenir un nom : un avant, un arrière, un adjectif (une fille bien, une fille pas mal).

 

Sens et valeur du préfixe dans la formation d’un mot :

L’addition d’un préfixe à un mot, ne change pas, en général, sa classe grammaticale, ais change sa signification : habile/malhabile.

Certains préfixes ont un sens précis : pré- signifie « avant ». (préjugé, préhistoire, prénom…)

Un même préfixe peut avoir plusieurs sens différents : le préfixe –re peut signifier :

-à nouveau : recoller, redire

- « en sens inverse » : revenir, réagir, repartir

-« complètement » : recouvrir, remplir.

Certains préfixes dans certains mots ont perdu toute signification : regarder, réjouir, rencontrer…

Un même préfixe peut présenter des orthographes différentes : c’est le cas du préfixe –in qui devient im- devant p et b (imprévu), il- (illégal), ir- (irréfléchi).

 

Sens et valeurs du suffixe dans la formation d’un mot :

L’addition d’un suffixe à un mot change très souvent la catégorie grammaticale mais ne change pas fondamentalement sa signification. Exemple : égal (adjectif) égalité (nom commun).

L’addition d’un suffixe permet de créer un nom, un adjectif, un adverbe… :

-le suffixe –ment permet de créer un adverbe à partir d’un adjectif.

On peut regrouper les suffixes en fonction de la nature grammaticale du mot qu’ils permettent de créer :

  1. a.      Les suffixes des noms peuvent exprimer :

-une action : promenade, plaidoirie, élevage

-le résultat d’une action : trouvaille, finition, déviation

-une profession : coiffeur, tapissier, dentiste

-un état : esclavage, servitude

Les suffixes d’adjectifs peuvent exprimer :

-une qualité, un caractère : menteur, affectueux.

Les suffixes de verbe peuvent exprimer à la fois une action et un état : verdoyer.

Certains suffixes ont un sens précis, ainsi le suffixe –ible exprime dans tous les adjectifs qu’il permet de former, l’idée de possibilité, de capacité : lisible, sensible, visible…

Un même suffixe peut avoir plusieurs sens différents, ainsi le suffixe –ier peut par exemple désigner un récipient (sucrier, panier), un arbre producteur ou une plante productrice (fraisier, bananier), une profession (pâtissier, glacier).

Repost 0
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 12:57

Afin de savoir quoi travailler avant chaque devoir de la formule vitaminée, voici le thème de chaque devoir.

 

mod_article1186204_1.gif

 

MATHEMATIQUES


Devoir 1 :

      - Probabilités et pourcentages

      - Cacul algébrique et calcul mental

      - Numération non décimales

 

Devoir 2 :

      - Géométrie du triangle, triangle rectangle

      - Problème d'arithmétique

      - Diviseurs

      - Résolution d'un système d'équation

 

Devoir 3 :

      - Numération, Nombres décimaux

      - Géométrie plane

      - Trigométrie, symétrie orthogonale

      - Arithmétique

 

Devoir 4 :

       - Calculs de périmètres, d'aires et de volumes

       - Transformations du plan

       - Probabilités

 

FRANCAIS 

 


Devoir 1 : Synthèse + 3 questions de Grammaire, orthographe et lexique.


Devoir 2 : Analyse de texte + 3 questions de Grammaire, orthographe et lexique.


Devoir 3 : Analyse de texte + 3 questions de Grammaire, orthographe et lexique.


Devoir 4 : Commentaire de texte + 3 questions de Grammaire, orthographe et lexique.

 

HISTOIRE GEOGRAPHIE Instruction civique et morale 


Devoir 1 :

        - Le moyen age : le rôle de l'église

       -  La métropolisation en Europe 

 

Devoir 2 :

       - La révolution française et le XIX siecle; L’installation de la démocratie et de la République      

       - Le département - la région  

 

Devoir 3 :

       - L’importance de la règle de droit 

        - La France dans le monde  

  

Devoir 4

       - Le XXe siècle et notre époque ; L’extermination des Juifs et des Tziganes

        - Respect de l’intégrité des personnes : les risques liés à l’usage d’internet

 

SCIENCES EXPERIMENTALES ET TECHNOLOGIQUES

 


Devoir 1 :

 

        - Environnement

 

Devoir 2 :

 

        - Astronomie

 

Devoir 3 :


        - Volcanisme et séismes

 

Devoir 4 :

 

        - Lumière

Repost 0
Published by maprepacrpe2013
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 20:59

4     La laïcité

 

Séparation des Eglises et de l’Etat (s’est lentement imposée de 1789 à 1905). Indépendance du pouvoir politique et du pouvoir religieux. Liberté religieuse envisagée dans sa neutralité (art. 10 de la Déclaration des droits de l’Homme et…).

 

La laïcité repose sur 3 principes :

 

-liberté de conscience, qui permet à chaque citoyen de choisir sa vie spirituelle ou religieuse.

 

-l’égalité en droit des options spirituelles et religieuses (qui interdit ensuite toute discrimination ou contrainte)

 

-la neutralité du pouvoir politique (pas d’ingérence dans la domaine spirituel ou religieux)

 

La laïcité, c’est l’égalité entre les citoyens quelles que soient leurs croyances. L’Etat doit donc veiller à ce que chaque croyance soit respectée et à ce qu’aucune ne cherche à s’imposer aux autres. L’Etat n’intervient pas dans le fonctionnement de la religion.  

 

Quelques exemples d’application de la laïcité :

 

L’état civil : depuis 1792 c’est l’état civil qui enregistre les naissances, mariages et décès et les cérémonies religieuses n’ont pas de valeur légale.

 

L’école : lois Ferry 1881-1882 rendent l’instruction primaire obligatoire. L’école est gratuite et laïque. Le Code de l’éducation regroupe les dispositions législatives et réglementaires. La Laïcité n’empêche pas l’enseignement du fait religieux.

 

Par rapport au respect des religions et à l’observation des fêtes ou des règles alimentaires : des autorisations peuvent être accordées aux élèves pour les grandes fêtes religieuses qui ne coïncident pas avec un jour de congé. Ces dates sont rappelées chaque année dans un BO.

Repost 0
Published by maprepacrpe2013 - dans Instruction Civique et Morale
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 12:53

3.     La Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen

26 août 1789 : les gds principes qui fondent le nouveau régime sont rassemblés dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Ce texte est le préambule de notre Constitution.

 

Ces droits sont dits naturels, inaliénables, sacrés (ils sont ce qui constitue l’être humain) et imprescriptibles.

Il y a 17 articles.

 

Article 1 : institue le principe de l’égalité

Article 2 : proclame la liberté

Article 3 : énonce la primauté de la Nation : personne ne peut exercer le pouvoir sans avoir expressément mandaté par l’Assemblée nationale.

Article 4 : précise ce qu’est la liberté et explique que la loi limite la liberté

Articles 5 à 9 : précisent ce que définit la loi.

Article 10 : proclame la liberté d’opinion et la liberté religieuse : les droits civils et politiques ne doivent plus dépendre de la religion.

Article 13 : précise que l’impôt doit être réparti entre tous les citoyens de façon proportionnelle (afin de réformer le système fiscal, un des éléments déclencheurs de la Révolution).

Article 16 : mentionne la séparation des pouvoirs, inspirée par les idées de Montesquieu.

 

Site où l’on peut lire la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen dans son intégralité :  http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/dudh/1789.asp

Repost 0
Published by maprepacrpe2013 - dans Instruction Civique et Morale
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 12:12

2. La devise et les valeurs de la République

 

 

Liberté, égalité, fraternité sont associés pour former la devise en 1848. Ces 3 mots sont porteurs des valeurs de la République.

 

Ils sont inscrits au fronton des édifices dès le 14 juillet 1880.

 

« Outre la transmission des connaissances, la Nation fixe comme mission première à l’école de faire partager aux élèves les valeurs de la République ». (loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école, 2005)

è Liberté : définie dans la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1793 : « le pouvoir qui appartient à l’homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d’autrui ; elle a pour principe la nature ; pour règle la justice ; pour sauvegarde la loi, sa limite morale est dans cette maxime : Ne fais pas à un autre ce que tu ne veux pas qu’il te soit fait ».

Liberté et égalité sont indissociables puisque c’est parce que les autres ont des droits égaux aux miens que ma liberté est limitée par le respect de la leur et leur liberté est limitée par le respect de la mienne.

Les libertés individuelles sont limitées par l’obligation de respecter les libertés des autres.

-->Egalité : d’abord égalité devant la loi. Le suffrage universel institue cette égalité politique.

 

-->Fraternité : contraire de l’individualisme. Ce terme tend à être remplacé aujourd’hui par celui de solidarité. La Constitution parle de solidarité, la devise de la République mentionne la fraternité.

 

Fraternité : sentiment individuel vis-à-vis de l’autre, se manifeste par des actes de solidarité.

Solidarité : devoir collectif.

 

Aujourd’hui : pas obligation d’inscrire ces symboles (drapeau, buste de Marianne ou devise de la République) dans les bâtiments publics. C’est un usage qui repose sur la tradition républicaine, et qui illustre l’attachement à la République.

Repost 0
Published by maprepacrpe2013 - dans Instruction Civique et Morale
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 10:28

Symboles, valeurs et Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen

 

Les symboles que nous voyons sur les timbres, dans les mairies, sur les bâtiments publics, ou mis en avant lors des fêtes nationales ou sportives etc., permettent de rappeler l’histoire de la construction de la République.

Un symbole : signe (objet, image, mot) qui exprime une idée, un concept ou une notion.  Marianne est un des symboles de la République.

Un emblème : signe qui dit l’identité d’une personne ou d’un groupe de personnes. Le drapeau est l’emblème d’un pays.

 

  1. 1.     Les représentations de la République française

L’article 2 de la constitution de 4 octobre 1958 précise que la langue de la République est le français ; l’emblème national est le drapeau tricolore bleu, blanc, rouge ; l’hymne national est La Marseillaise ; la devise de la République est « Liberté, Egalité, Fraternité » ; le principe de la République est « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».

 

Seul emblème officiel de la France : le drapeau tricolore

 

1.1  L’emblème national : le drapeau tricolore

On explique le choix des 3 couleurs par  la réconciliation entre le blanc, couleur royale, et le leu et le rouge, couleurs de la ville de Paris. Le 17 juillet 1789, Louis XIV accepte de mettre à son chapeau la cocarde tricolore tendue par Bailly, maire de Paris et député du Tiers-Etat. Les 3 couleurs sont familières à la royauté (les Capétiens : manteau aux fleurs de lys sur fond d’azur par exemple). Les 3 couleurs survivent à la chute de la monarchie constitutionnelle.

Au 19ème siècle, choix d’un drapeau : c’est le poète Lamartine qui réussit à faire adopter le drapeau tricolore par la seconde République. « Le drapeau tricolore a fait le tour du monde avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie ».

Fête nationale du 14 juillet 1880 : le drapeau tricolore s’impose comme symbole de la 3ème République.

 

1.2  L’hymne national : la Marseillaise

 

Le chant de guerre pour l’armée du Rhin, est écrit dans la nuit du 25 au 26 avril 1792, à Strasbourg, par Rouget de Lisle.

On sait que les fédérés de Montpellier qui rejoignent ceux de Marseille pour marcher vers Paris, l’interprètent le long de leur trajet. Ce chant est repris lors de l’assaut des Tuileries le 10 août 1792 et devient L’Hymne des Marseillais.

24 novembre 1793 : la Convention déclare La Marseillaise hymne national.

Elle a été tenue à l’écart pendant l’Empire.

Elle figure sur l’Arc de Triomphe : sculptée par François Rude, c’est un haut-relief sur le thème du départ des Volontaires de 1792 (appelé communément La Marseillaise). La Liberté apparait comme une femme ailée, la bouche largement ouverte pour appeler au combat (peut-être chante-t-elle La Marseillaise), elle montre par le geste, le chemin vers la victoire.

Elle porte le bonnet phrygien et incarne donc la République. On peut voir le coq gaulois qui fait référence à l’histoire (idem pour le guerrier gaulois, à droite).

 

 

marseillaise_rude.jpg

 

C’est le républicain Léon Gambetta qui propose que la Marseillaise doit l’hymne national (1879). Elle est chantée par les résistants durant la 2dne GM (symbole de lutte pour la liberté).

Depuis les IO de 1985, la Marseillaise doit être étudiée (et chantée) dans les écoles.

Elle a été modifiée et critiquée vivement pour la violence de ses paroles, aujourd’hui, seul le premier couplet est chanté lors des évènements sportifs ou politiques.

 

1.3  La fête nationale : le 14 juillet

 

Le 14 juillet est choisi définitivement en 1880 comme date de la fête nationale, en souvenir du 14 juillet 1790, fête de l’unité nationale après la prise de la Bastille l’année précédente.

 

1.4  Symbole de la République : Marianne

 

Figure allégorique de la République française.

Le prénom Marianne était un prénom répandu dans les milieux populaires, et contraction de deux prénoms très répandus (Marie Anne).

Officiellement, ce n’est qu’en 1854 que la République s’appellera Marianne.

Ses attributs : en 1792 : femme vêtue à l’antique, debout, surmontée d’un bonnet phrygien (ou bonnet de la liberté). Après 1795 : coiffée ou non d’un bonnet phrygien. Sous la IIIème Rep, jugé trop révolutionnaire, le bonnet est remplacé par une couronne de végétaux et d’épis de blé, puis en 1898 la IIIème Rèp. Se réapproprie le bonnet phrygien.

Où trouve-t-on les principales représentations de Marianne ?

buste, médaille, timbre.

Autre représentation de Marianne : la semeuse : Marianne coiffé d’un bonnet phrygien marche en tenant un sac de grains dans sa main gauche, et lance des graines à la volée avec sa main droite (repris sur timbres et pièces de monnaie jusqu’à l’euro). : écho à la France rurale, la République est semeuse d’idées…

Depuis 1999, un logotype rappelant le drapeau français, où l’on voit une effigie de Marianne de profil, est utilisé par toutes les institutions de la République.

 

 

 

Repost 0
Published by maprepacrpe2013 - dans Instruction Civique et Morale
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 08:58

Pour travailler cette matière, j'utilise le 300 questions d'Histoire Géographie (TEMPES), le Nathan CRPE, le Hatier CRPE, le Hachette Education. J'utilise aussi "Histoire de France" de Carpentier et Lebrun (fortement conseillé par Forprof), ainsi que les Dossiers Hachette cycle 3 (j'en possède quelques uns et je peux consulter et emprunter les autres dans l'école où je bosse car on les utilise), j'ai aussi la platerforme Forprof.

 

9782011173706-G.jpgAvec tout, ça, je pense que ça ira  ^^

 

41VP0NVK65L__SL500_AA300_.jpg

Repost 0
Published by maprepacrpe2013 - dans Histoire
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 08:26

Afin de me préparer aux épreuves écrites du CRPE, je me suis inscrite chez Forprof, finalement les samedis forprofiens sont annulés mais je ne me laisse pas abattre et j'ai pris le Pack Réussite qui est finalement super bien et je suis en fait ravie !

 

Ce pack comprend :

-16 devoirs à effectuer (donc sacré rythme à tenir)

-3 Concours Blancs en conditions concours en présence. Un en juillet, un en août et un en septembre. Cela permet d'avoir des sujets inédits, de gérer le temps, le stress, notre manière de nous y prendre.

Le tout, corrigé, avec un commentaire audio personnel.

-Et enfin le pack comprend l'accès à la plategorme e-learning avec l'accès à es QCM et évaluations pour chaque chapitres, des cours déjà fichés en mots clés et notions clés ! Des documents audios, des schémas, une mine d'or !

 

Je suis bien entendu suivie par des professeurs qui ont chacun peu d'étudiants, et comme on me disait à Forprfo, si on joue le jeu de parler avec les professeurs, de les contacter, c'est que du positif !

Il va falloir tenir le ryhtme crpe et boulot (et vie perso quand même ^^) mais il faut relever le défi, allez !!

stress.gif

Repost 0
Published by maprepacrpe2013 - dans Blabla
commenter cet article

Présentation...

  • : Le blog de maprepacrpe2013
  • Le blog de maprepacrpe2013
  • : Blog de ma préparation au CRPE 2013 (écrits septembre 2012, oraux mai/juin 2013) permettant d'échanger et de partager : infos, fiches, planning, etc.
  • Contact

Rechercher

Archives

Pages