Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 07:24

Je continue mon fichage et j'apprends l'ICM, c'est intéressant en plus. Passez un bon dimanche, n'oubliez pas de prendre quelques minutes dans votre dimanche pour aller voter !

Chapitre 5 Hatier

 

Les enjeux de la solidarité nationale

 

1.      L’idée de solidarité

L’idée de solidarité est née sous la IIIème République. Puis, cette idée est devenue une valeur de la République. La société a pensé à des actions pour faire face aux aléas de la vie. La solidarité nationale institutionnalise cette idée pour en faire une valeur et un principe. Idée que tous les hommes sont liés et que l’isolement d’un individu n’existe pas. La solidarité peut prendre différentes formes. On peut ainsi distinguer le principe d’assurance et le principe d’assistance.

 

2.      La sécurité sociale : un principe d’assurance

La protection sociale existe depuis le Moyen-Age (mesures en faveur des ouvriers victimes d’accident du travail par exemple).

Puis la nécessité d’organiser  la protection sociale se concrétise : développement des assurances maladie, maternité, invalidité, vieillesse, décès (1928-1930), allocations familiales (1932). La création de la Sécurité sociale a été demandée par le Conseil de la Résistance, et a été instaurée en 1945.

Protection sociale = droit garanti par la Constitution.

  • La Sécurité sociale repose sur une logique d’assurance sociale : prémunir chacun contre un risque de perte de revenu (chômage, maladie, accident du travail). Les prestations sociales sont financées par des cotisations sur les salaires et sont donc réservées à ceux qui cotisent.

 

Caisse d’assurance maladie à remboursement des frais médicaux : assurés sociaux

Caisse assurance vieillesse à pensions de retraite  :  assurés sociaux                   

Caisse allocation familiales : alloc. Fam.  : assurés sociaux

 

Mécanisme de type contribution/rétribution. Les travailleurs versent une cotisation en fonction de leur revenu et s’ouvrent ainsi un droit « objectif » sur la société. Ce droit consiste à percevoir une prestation dont le montant est en rapport avec leur revenu, en cas d’interruption ou de privation d’emploi.

C’est un principe de solidarité : Celui qui cotise peut ne pas profiter des sommes mises au « pot commun » parce qu’il ne sera pas malade. Solidarité entre les gens qui vont bien et ceux qui sont malades, entre ceux qui cotisent plus et ceux qui cotisent moins.

 

  1. L’assistance sociale, le principe d’assistance

Se définit comme le devoir de la société de porter secours aux pauvres, vieillards ou enfants abandonnés, aux personnes vulnérables et ne repose pas sur le principe du versement de cotisations comme l’assurance sociale. C’est une logique d’assistance. Elle consiste à assurer un revenu minimum, calculé en fonction des ressources. (financement de cette aide assuré par les impôts). Aide monétaire ou en nature..

-1988 : RMI, remplacé en 2009 par le RSA. Revenu versé aux personnes sans ressources ou ayant des ressources inférieures à un plafond fixé par décret.

-CMU (1999)

-Allocation adulte handicapé (AAH)

 

  1. La solidarité entre les générations

 Le système de retraite par répartition

 

Principe de solidarité collective intergénérationnelle. Les versements effectués par un travailleur au cours de sa vie déterminent le montant de la pension de la retraite qu’il recevra. Chaque actif paie pour les retraités du moment et d’autres actifs paieront sa retraite lorsqu’il sera retraité.

Renforcer les solidarités familiales

De nos jours dans une même famille : 4 générations. Idée de responsabilité entre générations. Les familles ont une obligation légale de solidarité envers leurs descendants et leurs ascendants, notamment l’obligation alimentaire.

Depuis 2004 : journée de solidarité envers personnes âgées et handicapées. (suite à la canicule de 2003).

 

5.      Un dispositif fragilisé

Les systèmes de protection sociale nécessitent des ressources. En France, le système de protection sociale représente environ 500 milliards d’euros chaque année (plus de 30% du PIB).

Question de l’équilibre des comptes, du contrôle des déficits, allongement de la durée de vie, financement des retraites, indemnisation du chômage : suscitent des débats.

Il existe donc des prestations relevant de la solidarité nationale pour ceux qui n’ont pas ou trop peu cotisé (minimum vieillesse) et d’autres prestations relevant de l’assurance vieillesse.

C’est dans cette évolution du système de solidarité que se pose la question de la souscription à des caisses privées de retraite et le risque d’aggravation des inégalités.

solidarite.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by maprepacrpe2013 - dans Instruction Civique et Morale
commenter cet article

commentaires

Présentation...

  • : Le blog de maprepacrpe2013
  • Le blog de maprepacrpe2013
  • : Blog de ma préparation au CRPE 2013 (écrits septembre 2012, oraux mai/juin 2013) permettant d'échanger et de partager : infos, fiches, planning, etc.
  • Contact

Rechercher

Archives

Pages