Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 09:08

La dérivation

 

Dans la dérivation, un mot nouveau est forgé à partir d’un autre mot par addition, suppression ou remplacement d’éléments appelés affixes : il s’agit des préfixes et des suffixes.

Préfixes et suffixes s’ajoutent au radical. Les mots ainsi créés se nomment des dérivés.

Exemple : le mot déracinement est formé du préfixe dé-, du radical racine, et du siffixe –ment.

Le préfixe précède le radical, le suffixe le suit.

On appelle dérivés parasynthétiques des mots obtenus par adjonction à la fois d’un préfixe et d’un suffixe simultanément.  Il ne faut pas les confondre avec les dérivés de dérivés : dans le dérivé parasynthétique, si on enlève  le préfixe et le suffixe, on n’aboutit pas à un mot existant en français.

 

Les types de dérivation :

  • ·         La dérivation propre s’effectue au moyen :

-          D’un préfixe : voir : revoir

-          D’un suffixe : maison àmaisonnette

-          D’un préfixe et d’un suffixe : inoubliable

-          De plusieurs préfixes ou suffixes : chiffre à chiffrer àindéchiffrable

 

  • ·         La dérivation régressive s’effectue par suppression d’un suffixe. Elle se fait généralement à partir de verbes et aboutit à un nom. Exemple : galoper donne galop ; embaucher donne embauche

La dérivation régressive  est un procédé toujours vivant,  y compris dans le langage populaire : Il y a eu de la casse (du verbe casser).

Elle a abouti  par le passé à des mots pouvant avoir des radicaux assez différents : avouer a donné aveu.

 

 

  • ·         La dérivation impropre s’effectue sans modification de forme mais par changement de catégorie grammaticale.

-          Un nom propre peut devenir nom commun : un hercule, un frigidaire, un tartuffe…

-          Un nom commun peut devenir un adjectif (des yeux azur),  un pronom (personne n’est venu), une locution adverbiale (par chance), une interjection (Dieu du ciel ! , une prépositioncause de, grâce à ), une locution conjonctive (sous prétexte que, à condition que).

-          -un adjectif peut devenir un nom (substantivation : Le bleu de cette robe me plaît.), un adverbe (vendre cher, crier fort), une interjection (Chic ! Parfait !), une préposition (sauf, plein).

-          Un infinitif peut devenir un nom : le dîner, le sourire, le devoir, le repentir…

-          Un participe peut devenir un adjectif : un enfant ravi, un nom : un aperçu, une préposition : durant le cours.

-          Un adverbe peut devenir un nom : un avant, un arrière, un adjectif (une fille bien, une fille pas mal).

 

Sens et valeur du préfixe dans la formation d’un mot :

L’addition d’un préfixe à un mot, ne change pas, en général, sa classe grammaticale, ais change sa signification : habile/malhabile.

Certains préfixes ont un sens précis : pré- signifie « avant ». (préjugé, préhistoire, prénom…)

Un même préfixe peut avoir plusieurs sens différents : le préfixe –re peut signifier :

-à nouveau : recoller, redire

- « en sens inverse » : revenir, réagir, repartir

-« complètement » : recouvrir, remplir.

Certains préfixes dans certains mots ont perdu toute signification : regarder, réjouir, rencontrer…

Un même préfixe peut présenter des orthographes différentes : c’est le cas du préfixe –in qui devient im- devant p et b (imprévu), il- (illégal), ir- (irréfléchi).

 

Sens et valeurs du suffixe dans la formation d’un mot :

L’addition d’un suffixe à un mot change très souvent la catégorie grammaticale mais ne change pas fondamentalement sa signification. Exemple : égal (adjectif) égalité (nom commun).

L’addition d’un suffixe permet de créer un nom, un adjectif, un adverbe… :

-le suffixe –ment permet de créer un adverbe à partir d’un adjectif.

On peut regrouper les suffixes en fonction de la nature grammaticale du mot qu’ils permettent de créer :

  1. a.      Les suffixes des noms peuvent exprimer :

-une action : promenade, plaidoirie, élevage

-le résultat d’une action : trouvaille, finition, déviation

-une profession : coiffeur, tapissier, dentiste

-un état : esclavage, servitude

Les suffixes d’adjectifs peuvent exprimer :

-une qualité, un caractère : menteur, affectueux.

Les suffixes de verbe peuvent exprimer à la fois une action et un état : verdoyer.

Certains suffixes ont un sens précis, ainsi le suffixe –ible exprime dans tous les adjectifs qu’il permet de former, l’idée de possibilité, de capacité : lisible, sensible, visible…

Un même suffixe peut avoir plusieurs sens différents, ainsi le suffixe –ier peut par exemple désigner un récipient (sucrier, panier), un arbre producteur ou une plante productrice (fraisier, bananier), une profession (pâtissier, glacier).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation...

  • : Le blog de maprepacrpe2013
  • Le blog de maprepacrpe2013
  • : Blog de ma préparation au CRPE 2013 (écrits septembre 2012, oraux mai/juin 2013) permettant d'échanger et de partager : infos, fiches, planning, etc.
  • Contact

Rechercher

Archives

Pages