Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 09:00

http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2012/08/09/ni-rog-ni-sus-ni-tiret-exercez-vous-a-lart-de-la-ponctuation/

 

Nous avons "déponctué" les six passages qui suivent, tirés de textes littéraires divers des XVIIIe, XXe et XXIe siècles. Si vous acceptez cette (ardue) mission, vous devrez les "reponctuer". Ne s'y trouvent qu'une seule citation (avec guillemets) et un seul point d'exclamation (clam) ; nul point d'interrogation (rog) ni de suspension (sus), nul tiret, nulle parenthèse. Vous ne vous servirez que des seuls point, virgule, point-virgule et deux-points : la ponctuation à l'état pur, sans fioriture, presque cornélienne (dans sa correspondance, Corneille n'utilisait que le point et la virgule).
Il faudra rétablir également les majuscules de début de phrase, qui appartiennent à la ponctuation.

Les textes se présentent dans l'ordre chronologique. Pour le premier, c'est la ponctuation d'époque que vous devez retrouver, mais rien ne vous empêche de retrouver aussi celle "revisitée" des éditions modernes. Nous publierons ultérieurement en guise de corrigé les versions non déponctuées. [En bas de la note, vous trouverez, pour commencer, le texte 1 avec sa ponctuation]

1. – L'idée du plaisir fut à mon entrée dans le monde la seule qui m'occupa la paix qui regnoit alors me laissoit dans un loisir dangereux le peu d'occupation que se font communément les gens de mon rang & de mon âge le faux air la liberté l'exemple tout m'entrainoit vers les plaisirs j'avois les passions impétueuses ou pour parler plus juste j'avois l'imagination ardente & facile à se laisser frapper.

(Les Egaremens du cœur et de l'esprit, Crébillon fils ; exemplaire édité en 1748, à La Haye. Première édition : 1736.)

2. – Sous les tiraillements violents de son estomac depuis longtemps délesté Goupil s'éveilla parmi le désarroi morne du terrier une aube candide riait derrière sa faille de roc les bourgeons s'épanouissaient des gammes de verdure propageaient la joie de vivre sous le soleil et les concerts des rouges-gorges et des merles emplissaient l'espace d'une symphonie de liberté qui devait énerver horriblement les oreilles du captif.

(Louis Pergaud, De Goupil à Margot. Livre de poche, 2012, page 13. Ce livre a été le prix Goncourt 1912. LP est aussi l'auteur de la Guerre des boutons.)1918

3. – Rien ne devrait m'assombrir plus que ce que tu me dis des hommes de leur sottise de leur instinct de saccage mais tu me rappelles un peu ma belle-sœur qui au moment de la chute du franc s'étonnait à neuf et en détail de la hausse de chaque marchandise ce matin la botte de radis est à quinze sous il faut en prendre son parti l'humanité telle qu'elle est encore est une triste chose.

(Correspondance André Gide-Jean Malaquais, Phébus, 2000, pp. 105-106. Lettre du 29 octobre 1939, de Gide. Malaquais est alors aux armées.)

4. – Le départ de mon père annoncé par son télégramme le mena dans la Somme à Saint-Mard-les-Triots il y arriva le matin du 2 octobre le soir il était tué d'une balle dans la tête au moment où il sortait de la tranchée il n'avait rien vu de la guerre.

(Jeanne, Jacqueline de Romilly. Livre de poche, 2012. P. 49. Ce livre a été écrit à la fin des années soixante-dix. Faut-il préciser que la guerre dont il est question ici est celle de 1914-1918 ?)

5. – De son bureau il regardait le fleuve le jour déclinait des ombres obliques striaient un tapis au pied d'un fauteuil la Seine était large calme miroitante le soleil couchant colorait l'eau verte en orange puis mauve à l'horizon à l'endroit où le lit du fleuve fait un coude dans la forêt.

(Célia Houdart, Le Patron, POL, 2009. Ces lignes sont le début du roman. Célia Houdart a déjà toute une œuvre de romancière derrière elle. Et un correcteur dans sa famille

6. – Ça s'était fait va savoir comment comme se font les choses j'entendais pas bien j'entends jamais tout à fait bien cette putain d'oreille justement qui s'était envoyée en l'air dans le fracas d'une bombe ricaine et n'en était jamais redescendue.

(François Cavanna, Lune de miel. Folio, 2011. Là aussi, il s'agit du début de l'œuvre. Nous sommes à Berlin en 1944.)

---

Quelques notes sur le sujet :
le triste fatum de la ponctuation
div, rog, clam et sus : fantaisie typographique
Saramango, José, ou la ponctuation épurée

---

"Corrigé"

1. – L'idée du plaisir fut, à mon entrée dans le monde, la seule qui m'occupa. La paix qui regnoit alors, me laissoit dans un loisir dangereux. Le peu d'occupation que se font communément les gens de mon rang & de mon âge, le faux air, la liberté, l'exemple, tout m'entrainoit vers les plaisirs : j'avois les passions impétueuses, ou, pour parler plus juste, j'avois l'imagination ardente & facile à se laisser frapper.

La virgule après "alors", virgule "respiratoire", est la plus étonnante pour nous, qui ne ponctuons plus que d'après la syntaxe. Il est probable qu'elle ait sauté dans les versions modernes. Selon les canons actuels, une virgule ne doit pas venir s'intercaler entre le sujet et son verbe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation...

  • : Le blog de maprepacrpe2013
  • Le blog de maprepacrpe2013
  • : Blog de ma préparation au CRPE 2013 (écrits septembre 2012, oraux mai/juin 2013) permettant d'échanger et de partager : infos, fiches, planning, etc.
  • Contact

Rechercher

Archives

Pages